Focus sur le statut LMP

Focus sur le statut LMP

Principe du statut LMP (Loueur en meublé professionnel)

Le statut de LMP concerne les individus souhaitant acheter un bien immobilier locatif neuf et meublé à titre professionnel.

Les investissements ciblés sont situés dans des résidences de services comme les résidences médicalisés, les résidences étudiantes, et les résidences de tourisme.

Ce type d’investissement permet à l’acquéreur professionnel de bénéficier d’une garantie des versements des loyers en souscrivant un bail commercial avec le gestionnaire de la résidence concernée.

L’investisseur devra percevoir des revenus locatifs supérieurs à 23 000 € TTC et ses bénéfices doivent représenter plus de 50 % de son revenu global.

Pour faire partie du statut LMP, l’investisseur au statut de loueur en meublé professionnel devra s’inscrire au registre du commerce et des sociétés.

S’agissant d’une activité commerciale, les loyers perçus par l’investisseur seront soumis à l’impôt sur les bénéfices industriels et commerciaux.


Avantages du statut LMP

L’acquisition du bien immobilier locatif sera HT et l’investisseur pourra récupérer la TVA.

S’agissant d’un bien amortissable, l’investisseur contribuable pourra faire des économies d’impôts sur ses recettes locatifs car le déficit foncier provenant des charges comme les intérêts d’emprunts et de la dépréciation de la valeur du bien immobilier et des meubles seront supérieurs aux revenus locatifs.

Après la détention du bien au delà de 5 ans sous le statut LMP, le propriétaire du logement locatif meublé pourra bénéficier d’une exonération total de l’impôt sur les plus values si ses revenus HT ne dépasse pas 90 000 €.

L’exonération de l’ISF s’applique pour le loueur à titre professionnel ayant perçu des revenus locatifs de plus de 23 000 € TTC par an et représentant plus de 50 % des revenus des activités professionnelles du foyer fiscal.

Considéré comme des biens professionnels locatifs, l’investisseur professionnel en LMP n’est pas soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

L’investisseur aura la possibilité de construire son patrimoine avec les loyers indexés.


Inconvénient du statut LMP

L’investisseur devra établir un bilan comptable chaque année car il s’agit d’une activité commerciale.

Le futur propriétaire au statut LMP ne bénéficiera pas de réduction d’impôt sur les revenus.

Selon le statut LMP, les loyers seront TTC et l’investisseur sera donc assujetti à la TVA.

La contribution économique territoriale (CET) et les cotisations sociales à la charge de l’investisseur viennent réduire la rentabilité de l’investissement.

L’investisseur peut prendre le risque de perdre son statut de LMP et basculer sous le statut LMNP si ses revenus locatifs sont inférieurs à 23 000 € l’année.

L’investisseur au statut LMP devra rembourser la TVA si celui-ci entame une rupture du bail commercial ou ne respecte pas les services attribués aux occupants.

Pour obtenir plus d’informations sur le statut LMP, un conseiller en gestion de patrimoine saura vous préconisez les meilleures solutions.